Antoine Desrier

© UPMC – Pierre Kitmacher

L’ultra court-métrage, un festival lumière et matière

La spectroscopie cherche à décrire l'interaction entre la lumière et la matière. Depuis la découverte de la mécanique quantique au début du 20e siècle par Einstein et ses contemporains, cette thématique de recherche est une des plus prometteuses notamment dans les domaines de l'énergie et de la biologie. Les nombreuses avancées ont permis de développer une source de lumière aux multiples caractéristiques, le laser.

Pour notre étude, deux lasers sont nécessaires. Le premier va apporter de l'énergie aux molécules tandis que le second se comporte comme un flash d'appareil photo très intense et extrêmement court dans le temps. Ce flash va permettre de prendre une photo de la situation à un instant donné, et donc de voir comment la molécule se comporte vis-à-vis du surplus d’énergie apporté par le premier laser. En effet, deux possibilités s’offrent à elle, transmettre l’énergie à ses noyaux pour se déplacer ou vibrer, ou bien à ses électrons pour leur permettre de partir très loin. Néanmoins, les électrons et les noyaux peuvent décider de partager très rapidement avec l’autre l'énergie qu'ils ont reçue, on dit alors que les deux sont corrélés.

Le but de ma recherche est de comprendre et de reconstituer l’ultra court-métrage des corrélations entre électrons et noyaux, cela afin de contrôler la réaction des molécules soumises à la lumière. L’objectif est à terme de développer de nouvelles technologies qui puissent récupérer l’énergie présente dans la matière elle-même.

Laboratoire de chimie-physique matière et rayonnement (LCPMR, UPMC/CNRS)

École doctorale « Physique en Île-de-France » (ED564)