Cyprien Jaillet

© UPMC – Pierre Kitmacher

La radiothérapie et ses effets : un chantier au cœur des routes sanguines

La radiothérapie est une technique utilisée pour soigner le cancer. Les tumeurs sont visées et détruites avec des radiations. Ce traitement est efficace, mais il provoque des blessures dans les tissus autour de la tumeur. La cicatrisation de ces blessures est un véritable chantier. Tels des ouvriers, les cellules transportées dans le sang et plus particulièrement les globules blancs vont agir pour cicatriser les tissus endommagés. Les routes sanguines qui les acheminent sont elles aussi endommagées par les radiations. Leur revêtement est composé d’une couche de cellules dites endothéliales.

Après une blessure, des messages apparaissent sur les cellules endothéliales. Ils sont comparables à des panneaux de signalisation. Ils sont composés de sucres. La forme du panneau et le message porté dépend du type de sucre et de sa complexité. Les globules blancs sont capables de les lire, pour s’orienter et réparer les organes. J’ai donc étudié ces sucres messagers.

J’ai pu montrer qu’après irradiation les sucres sont modifiés. Les vaisseaux utilisent un signal particulier pour demander aux globules blancs de s’arrêter. L’arrêt des globules blancs est primordial pour la cicatrisation. Cependant, après irradiation, l’arrêt d’un trop grand nombre de globules blancs empêche une cicatrisation normale. Grâce aux résultats obtenus durant ma thèse, de nouveaux traitements visant ces messages pourraient être mis au point. Ils pourraient permettre d’améliorer la cicatrisation après radiothérapie.

Laboratoire de recherche en radiobiologie et radiopathologie (L3R)

École doctorale « Physiologie, physiopathologie et thérapeutique » (ED394) 

© UPMC – Pierre Kitmacher