Romain Durand-de Cuttoli

Éteindre l’addiction à la nicotine à l’aide de la lumière !

En France, 16 millions de personnes fument malgré des conséquences néfastes sur leur santé. Il s’agit donc d’un problème de société majeur. La nicotine est le principal composé actif de la fumée de cigarette. Elle agit en se fixant sur les récepteurs nicotiniques, qui sont largement distribués dans le cerveau. Comment la nicotine va-t-elle détourner le fonctionnement normal et conduire à l’addiction ? Pour répondre à cette question, il faudrait idéalement bloquer l’effet de la nicotine dans différentes régions précises du cerveau. Pour cela, nous avons développé une stratégie inédite permettant de contrôler les récepteurs nicotiniques avec la lumière. L’idée est de modifier le récepteur pour y accrocher un nano-interrupteur chimique. Sous la lumière violette, l’interrupteur se replie en empêche la nicotine de se fixer au récepteur. Sous la lumière verte, l’interrupteur est déplié et va ainsi laisser la nicotine agir. Grâce à cette stratégie originale, nous avons pu diriger la lumière dans un noyau clé du circuit de la récompense et bloquer l’effet de la nicotine uniquement dans cette région. Les souris ne sont alors plus attirées par la nicotine. Si soigner les fumeurs en amenant la lumière dans leur cerveau relève encore de la science-fiction, cette technologie pourra permettre d’agir dans les autres étapes de l’addiction, comme le manque et la rechute, et d’identifier de nouvelles pistes thérapeutiques.

Etablissement : Sorbonne Université – Faculté des sciences

Ecole doctorale : Cerveau, cognition, comportement

Doctorant 3ème année

Laboratoire : Neuroscience Paris Seine

Encadrant : Alex Mourot