Rubén Lopez Pérez

Geste, guitare et pensée : le chemin du discours musical

Qu'est-ce qu’on exprime avec la musique ? Quels sont les chemins par lesquels les sons nous mènent : images mentales, sensations physiques, émotions ? Nous connaissons et comprenons le monde, y compris la musique, à travers le corps.

Quand nous entendons (ou voyons) quelque chose, nous sommes en mesure de lui donner un sens grâce à l’empreinte des mouvements du corps dans notre conscience. Par exemple, nous sommes capables d'imaginer et de nous représenter les actions de notre interlocuteur à l'autre bout du fil comme s'il se trouvait à côté de nous. Dans ma thèse je me plonge dans l'énigme de la beauté sonore et gestuelle qui existe dans la musique. En tant que musicien — guitariste— et amateur de musique, j'ai souvent été captivé par un morceau ou un concert. Cette force que possède la musique et ce don qu'ont certains artistes pour nous la transmettre sont les principales raisons qui m'ont amené à faire des recherches sur la question du « geste à la guitare ». Les travaux effectués récemment sur ce sujet sont concentrés sur la signification musicale d’une partition en tant que véhicule des idées du compositeur. Dans cette thèse l’objet d’étude étant l’acte de performance, la recherche est orientée sur l’interprétation, la mise en scène et en particulier le geste comme incarnation du son. Cette problématique oblige à observer la musique depuis une perspective nouvelle plaçant le discours musical — et donc la séquence: pensée, geste, son — au centre de notre recherche.

Etablissement : Sorbonne Université – Faculté des lettres

Ecole doctorale : Concept et langage (ED 433)

Doctorant de 2ème année

Equipe : IReMus

Encadrant : Jean-Marc Chouvel